l'EPF et la DEAL engagés dans le plan d'investissement volontaire d'action logement

16-04-2020

Suite à l’appel à manifestation d’intérêt d’Action Logement dans le cadre de son Plan d’Investissement Volontaire, l’EPF et la DEAL ont mutualisé leurs efforts afin de répondre en présentant un projet conjoint.

Pour rappel Le PIV d’un montant de 9 milliards d’euros se décompose en 7 axes pour améliorer le logement des salariés. Pour ce qui est de la Guadeloupe, ce plan a identifié 2 axes majeurs :

  • éradiquer le parc social indigne
  • développer une offre locative de qualité en centre-ville et centre-bourg 

L’axe 5 de ce plan intitulé « Améliorer l’habitat dans les Outre Mer » consacre un investissement massif au profit de logement en Outre Mer à hauteur de 1,5 milliard d’euros, l’objectif étant d’apporter des solutions structurantes pour traiter les urgences en matière de production et réhabilitation de logements.

Les crédits ouverts par Action logements permettent aux opérateurs de bénéficier de prêt à des taux et des conditions de remboursement particulièrement avantageux.

La démarche conjointe de l’EPF et de la DEAL est basée sur l’apport d’un foncier entièrement maîtrisé, se présentant comme un véritable moyen de diversification de l’offre de logements.

Sur l’ensemble du territoire guadeloupéen 12 sites propriété de l’EPF ont été retenus, ce qui représente environ 3,41 ha,  255 logements (122 LLS (48%) - 76 LLTS (30%) - 57 PLS ( 22%)) et 45,9 millions d’euros de travaux. Le financement Action Logement porte sur 15,7 millions d’euros (30%).

Ces programmes verront le jour à l’horizon 2022.

Les travaux de proto-aménagement et de libération des sols seront réalisés par L’EPF.

Sur la base d’un cahier des charges élaboré par une équipe de maîtrise d’œuvre urbaine et les élus des communes et EPCI concernés, l’EPF procèdera à la mise en concurrence des opérateurs dans le cadre d’un Appel à Manifestation d’Intérêt.

Une fois l’opérateur désigné, l’EPF rétrocèdera le foncier afin de permettre la réalisation des opérations.

Le projet porté par l’EPF et la DEAL s’inscrit dans une démarche de requalification des centres anciens avec pour objectif le renforcement de la mixité sociale, fonctionnelle et la lutte contre l’artificialisation des sols.

L’EPF affirme ainsi un peu plus, son rôle d’outil au service d’un aménagement raisonné du territoire.