Carole BIZET

 

Etre chargé de missions foncières au sein de l’EPF nécessite de la polyvalence et de la réactivité. Depuis mon arrivée dans la structure en avril 2014, je travaille aussi bien sur le volet de la négociation foncière, que sur l’assistance et le conseil aux collectivités dans le domaine du foncier et de l’urbanisme en général, la veille juridique.

C’est un métier où le relationnel occupe une place importante et qui ne laisse aucune place à la monotonie entre travail de bureau et travail de terrain. C'est un métier de rencontres, je trouve donc cet aspect très formateur.

Par ailleurs nous sommes une équipe restreinte avec des profils différents mais complémentaires et cela nous permet de nous enrichir des expé­riences professionnelles de chacun.